Présidentielle 2017 : Le Sénateur Cooper jure de barrer la route à Boakai

Le sénateur Oscar Cooper, qui a l’intention de se porter candidat indépendant à la prochaine présidentielle, a promis de se battre avec sa sueur et son sang, s’il le faut, pour empêcher le vice-président Joseph Nyumah Boakai, leader politique et candidat de l’Unity Party au pouvoir, de gagner l’élection.


« Je préfère mourir que de permettre au vice-président de gagner ces élections, en particulier la présidentielle. Nous mettrons tout ce que nous avons, y compris notre sang et notre sueur pour veiller à ce qu'il ne soit pas proche de la présidence libérienne. Le peuple libérien est fatigué de la pauvreté, je veux dire vivre en dessous du seuil de pauvreté », a déclaré mardi le sénateur Cooper dans un entretien avec ce quotidien à son bureau au Capitole.

Le vice-président Boakai a reçu la semaine dernière des soutiens massifs de la part non seulement des sénateurs et des citoyens, mais aussi des chefs, des aînés et des groupes de femmes, entre autres à Gbarnga, dans le comté de Bong, le week-end dernier.

Mais le sénateur Cooper, un allié de l'ancien président Charles Ghankay Taylor, affirme que l'administration dirigée par le Parti de l'Unité a soumis le peuple libérien à la pauvreté et à la famine dans la mesure où les masses vivent dans uneprivation totale. Au sénateur du comté de Margibi de poursuivre en disant qu'il est regrettable que les libériens aient confié leurs richesses naturelles au régime du Parti de l’Unité pour être traitésen retour comme des esclaves.

Selon lui, lorsque l'UP venait au pouvoir, le taux de change entre ledollar américain et le dollar libérien était de 60 LRD, mais actuellement, il est de 113 LRD contre un dollar américain. « Le parti au pouvoir a lancé des investissements directs de 16 milliards de dollars américains, mais aujourd'hui, ces millions de dollars ont été retirés du Libéria, laissant derrière eux des terres vides avec un chômage élevé.Aujourd'hui, Arcelor Mittal, Western Cluster, Chain Union, Putu Mining, Chroven, et les autres ont disparu sans laisser de trace en matière de bien-être social du peuple libérien. Vous pensez que ce même peuple va encore donner à ceparti six ans de plus ? C'est impossible », a-t-il soutenu.

Selon lui, les Libériens ne sont pas disposés à remettre le pouvoir de l'Etat au Parti de l'Unité pour six ans supplémentaires, cela conduirait le pays à un retard ultérieur.
M. Cooper a révélé que le bloc de l'opposition se réunirait pour présenter un front commun contre le pouvoir au second tour de la présidentielle en novembre.
Il s’est vanté que sa candidature à la présidentielle devient de plus en plus forte au jour le jour, ajoutant que « l’expérience Oscar Cooper » est en train de construire des cellules à travers le pays et les choses fonctionnent positivement. 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…