Below the Header Ad
News in French

995 survivants d’Ebola reçoivent chacun 200 USD

Above Article Ad

Les centres de traitement d’Ebola 2 et 3 de ELWA à Monrovia ont accordé des subventions de 200 dollars US à chacun des 995 survivants d’Ebola, c’est en tout cas ce qu’ont révélé les autorités de la Croix-Rouge nationale du Libéria (LNRC).

Selon la Croix-Rouge, les 995 bénéficiaires ont survécu après avoir été confirmés positifs au virus Ebola qui a fait près de quatre mille victimes dans le pays.

Toujours selon la Croix-Rouge, par cette subvention, les autorités sanitaires d’ELWA visent non seulement à aider les survivants à se prendre en charge en attendant que leurs activités reprennent, mais aussi à étayer les efforts du gouvernement pour éradiquer Ebola du pays.

Le Secrétaire général de la Société de la Croix-Rouge nationale du Libéria Fayiah Tamba, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue le weekend dernier au ministère de l’Information, des Affaires culturelles et du Tourisme, a déclaré que l’organisation a eu à apporter un appui au Gouvernement du Libéria en équipant des centres de santé du pays, dont l’hôpital catholique Saint-Joseph où 350 femmes bénéficient des consultations, et une aille de la maternité a été ouverte.

Il a déclaré que la Croix-Rouge est également venue à l’aide des prisonniers dans 16 centres de détentions. Elle a fait dont de seaux à eau chlorée et de la nourriture.

La LNRC, pour mener efficacement sa campagne de sensibilisation contre la stigmatisation des survivants d’Ebola dans les quartiers, veut se servir de la musique. Elle a composé et produit une chanson anti-stigmatisation.

La chanson intitulée «Let us Live Together Again» ” a été interprétée par un groupe de musiciens Libériens. Le but est de promouvoir le processus de réintégration des survivants d’Ebola avec le soutien de la Croix-Rouge.

Lors de la dédicace du single, M. Tamba a expliqué qu’il est normal que les survivants soient traités avec soin et respect, car c’est la preuve “que nous gagnons progressivement la bataille contre le virus mortel Ebola. Notre défi maintenant,  c’est la question de la stigmatisation des survivants. Il y a des gens qui pensent toujours qu’ils faut garder une distance avec ceux qui ont survécu au virus “, a-t-il dit.

Selon lui, la chanson interpelle chaque Libérien sur son devoir civique envers les survivants d’Ebola qui sont aussi liés à d’autres Libériens. « Ce sont nos collègues et nos voisins, ils ont besoin de nous. Nous devons les encourager dans leurs foyers et dans leurs quartiers parce qu’ils sont inoffensifs. Nous ne réussiront à éradiquer le virus Ebola d’Afrique que quand nous traiterons tout le monde avec dignité et respect “, a-t-il plaidé.

Le Secrétaire général de la Croix-Rouge a exhorté tous les Libériens à respecter les survivants d’Ebola afin de mettre fin à leurs souffrances.

Related Articles

Back to top button