THIS WEBSITE IS CURRENTLY UNDER CONSTRUCTION

Brumskine Accuse Ellen

Spread the love

Au cours d’une réunion dans un kiosque à café à Monrovia vendredi dernier, M. Charles Walker Brumksine, leader politique de Liberty Party ou LP a qualifié la présidente Ellen Johnson-Sirleaf de «Mère des guerres ». Il mettait les électeurs en garde contre un second mandat de la présidente sortante.

Maître Brumksine, 60 ans, a accusé la présidente Sirleaf d’être à l’origine de l’ensemble des crises au fil des ans au Libéria.«Suite à sa défaite à l’élection de 1985, elle est sortie du pays et a encouragé l’ancien président Charles Taylor de prendre les armes contre leur propre peuple ! », a allégué Brumskine.

«De même en 1997, les candidats vaincus ont rassemblé leurs ressources contre l’Etat et ont soutenu avec succès les activités des rebelles qui ont éliminé M. Taylor. Aujourd’hui, ces mêmes politiciens sont au pouvoir, mais nous espérons que s’ils perdent les élections de cette année, ils vont rester ici. Ils devraient rester ici avec nous quand c’est notre tour de gouverner le Libéria. », a-t-il ajouté.

Bien qu’il ait avoué qu’il était sans le sou, il a dit qu’il était déterminé à changer le cours des choses au Libéria s’il est élu chef d’État. Le Leader politique du Parti de la Liberté a indiqué qu’il a été sans emploi pendant des années et a géré la richesse d’un secteur privé, mais il a connu ses pires moments quand il est arrivé à l’opposition depuis 5 ans maintenant.

Il a précisé que malgré le manque d’argent, le Parti de la Liberté ou LP participera aux élections de cette année. «J’ai quitté mon cabinet d’avocat privé aux États-Unis, où je gagnais assez d’argent pour me nourrir et nourrir ma famille, mais j’ai choisi de revenir à la maison avec l’intention ressortir les Libériens du joug d’un régime dictatorial », a-t-il revendiqué.

« Si j’étais resté aux États-Unis pour y continuer mon travail, mon compte bancaire serait bien garni, mais l’intérêt de mon peuple et de mon pays est au-dessus de mes intérêts personnels.», s’est-il venté.

« Cependant, le peu que j’ai, je le mets au service de la jeunesse à travers mon programme de bourses. Plus de 350 étudiants bénéficient de ce programme dans divers universités et instituts privés », a-t-il affirmé.

Leave a Reply

Your email address will not be published.