Below the Header Ad
News in French

Crise Guillaume Soro-Ouattara : Les profondes raisons de la division

Above Article Ad

La crise Guillaume Soro-Ouattara a véritablement éclaté le 8 février 2019 quand le député de Ferké a officiellement annoncé sa démission de la tête de l’Assemblée nationale. Depuis, le pont est coupé entre les deux hommes politiques qui avaient été de solides alliés pour faire tomber Laurent Gbagbo en 2011. Qu’est-ce qui a bien pu causer la rupture entre le “père” et le “fils” ?

Des révélations sur la crise Guillaume Soro-Ouattara
Guillaume Soro est en exil dans l’hexagone depuis le 23 décembre 2019. L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne n’est plus en odeur de sainteté avec Alassane Ouattara. Il a refusé de rejoindre le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) comme lui recommandait le chef de l’Etat. A son départ de l’hémicycle, l’ex-leader de la FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire) annonce qu’il souhaite s’installer au palais présidentiel de la République. Il s’envole pour l’hexagone où il entame un long séjour. C’est en Espagne que “Bogota” se déclare candidat à l’élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020.

La candidature du fondateur de Générations et peuples solidaires (GPS) est rejetée par le Conseil constitutionnel. En fait, la crise Guillaume Soro-Ouattara s’était intensifiée. Le chef de file des soroistes est accusé de vouloir déstabiliser le régime d’Alassane Ouattara. Un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui par les autorités ivoiriennes. Dans la foulée, Guillaume Soro est condamné par la justice de son pays à 20 ans de prison ferme pour recel de biens publics détournés et blanchiment de capitaux.

Dans une publication sur sa page Facebook, El Hadj Mamadou Traoré revient sur les raisons profondes de la crise Guillaume Soro-Ouattara. Pour ce cadre de GPS, l’actuel président ivoirien “ne veut pas subir avec Guillaume Soro ce qu’il a fait subir au PDCI en 1994, par le biais de feu DjeniKobina, celui qui a créé le RDR et don’t les traces ont été effacées par ce gourou”. Il rappelle que c’est Alassane Ouattara “qui a provoqué la scission du PDCI en suscitant la création du RDR”.

El Hadj Mamadou Traoré avance que le patron du RHDP est conscient de la popularité de Guillaume Soro au RDR et ne nie pas l’affection tout comme l’admiration que lui portent les cadres de ce parti politique. Alassane Ouattara n’a donc pas voulu prendre de risques avec le natif de Kofiplé.

Related Articles

Back to top button