Guinée : que fera l’Etat après sa condamnation ?

Que fera l’Etat guinéen après sa condamnation par la Cour de Justice de la CEDEAO ? Reconnu coupable de torture ayant conduit à la mort d’un réfugié libérien (Jallah Morris) alors qu’il était sous la garde de la police guinéenne, l’Etat guinéen est sommé de payer à la famille de Jallah Morris une indemnité de 45 000 000 FCFA et à poursuivre en justice les responsables de son décès.


Joint au téléphone par Africaguinee.com, l’avocat de l’Etat guinéen dans cette affaire a indiqué qu’il « prend acte de la décision de la Cour de la CEDEAO ». L’Etat guinéen fera-t-il appel de cette décision ? Maitre Joachim Gbilimou indique qu’il va se concerter avec son client. « Je vais me mettre en rapport avec mon client pour discuter. Mais je ne pense pas à priori qu’il est temps d’exercer un recours », a lancé l’avocat.

L’agent Judiciaire de l’Etat que nous avons interrogé n’a pas souhaité faire de commentaire sur ce dossier. Le ministre de la Justice qui s’est entretenu avec un journaliste de notre rédaction a indiqué qu’il attendait d’avoir beaucoup plus d’éléments pour communiquer autour de cette affaire.

Show More

Leave a Reply

Your email address will not be published.