Below the Header Ad
News in French

Un enfant de trois ans retrouvé mort

Above Article Ad

Un garçonnet de trois ans a été retrouvé mort à Kpatolee clan dans le district de Salala, Bong County, après avoir été mystérieusement porté disparu sept jours auparavant. Le petit Jacob Jackson a été retrouvé mort le jeudi 18 février 2016, plusieurs organes ayant été extraits de son corps après qu’il avait disparu le 11 février du jardin de ses parents où il jouait.

Son corps sans vie a été découvert dans une petite rivière appelée Nanei à cinq minutes de marche du jardin de ses parents d’où il avait disparu, plusieurs organes manquaient à l’appel dont les yeux, le nez, la langue et l’œsophage ainsi que le pénis qui auraient été extraits par ses agresseurs probablement pour des activités rituelles.

Parlant aux journalistes, le samedi 20 février, M. Morris, qui est secrétaire d’un jury de 15 membres, a expliqué que le corps du bébé a été retrouvé gisant au sol sur le dos, complètement nu. Morris a également rapporté avoir vu l’endroit où le corps a été « violemment poussé et traîné dans l’eau ». Personne n’a encore été lié à la mort horrible du petit Jacob Jackson.

Il a accusé les autorités de Kpatolee d’avoir empêché les habitants de procéder à une fouille systématique des maisons environnantes après avoir pourtant appris que le garçon était toujours en vie dans l’une des maisons de la communauté..

Il a aussi indiqué que les autorités du clan ont empêché les jeunes, dont lui-même, d’ériger des barrages routiers pour attirer l’attention du gouvernement central. Il a raconté que deux individus étranges ont été arrêtés le 14 février en possession de certains médicaments et remis aux autorités locales, mais les suspects ont affirmé qu’ils étaient à la recherche d’une herbe locale appelée country spot.

D’après lui, les gens qui ont été arrêtés avaient une lame, une brosse à dents et une lampe de poche. « L’un des deux hommes prétendait être venu de Kakata tandis que l’autre a dit qu’il venait de Salala. Ils ont été immédiatement arrêtés et remis à la police de Salala, puis envoyés en prison. Je souhaite que les suspects soient traduits en justice ».

Un habitant de Salala, qui a parlé à ce quotidien sous le couvert de l’anonymat, a déclaré que l’enfant a disparu pendant que son père était en train de travailler ce jour-là. Mais il aurait refusé d’aller à la recherche de son fils en dépit des supplications de sa femme.

M. Jackson a refusé de parler à la presse sur la mort mystérieuse de son fils. 

Related Articles

Back to top button