Below the Header Ad
News in French

COVID-19 : Les libériens ont commencéà recevoir le vaccin Johnson & Johnson

Above Article Ad

Le ministère de la Santé a commencéà administrer le vaccins Johnson & Johnson hier 5 août dans plusieurs hôpitaux et centres de santé à travers le pays.

Le gouvernement américain a récemment offert 302 400 doses du vaccins Johnson & Johnson à injectionunique dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Animant un point de presse spéciale le mercredi 4 août 2021 au ministère de l’Information, des Affaires culturelles et du Tourisme à Capitol Hill, le ministre libérien de la Santé, le Dr Wilehlmina S. Jallah, a déclaré que, conformément aux critères de référence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Libéria devrait vacciner 10% de sa population d’ici fin septembre.

Selon elle, le Libéria a fait d’énormes progrès dans la lutte contre la troisième vague de COVID-19, ramenant le niveau d’alerte dans le pays de 4 à 3, selon le classement du Centre américain du contrôle et de la prévention des maladies (CDC).

« Les États-Unis, qui auparavant avait placé le niveau d’alerte du Libériaà 4, l’a ramené à 3, et après leur révision de 28 jours, nous espérons redescendre », a déclaré le Dr Jallah.

Elle a fait savoir que le processus de vaccination se concentrera sur les personnes qui n’ont pris aucun vaccin, ce qui permettra d’augmenter le nombre de personnes vaccinées dans la République du Libéria.

« Sur 5 000 cas confirmés initialement, il n’y a que58 cas actifs, et au mercredi 04 août 2021, le pays a enregistré zéro cas positif et zéro décès », a dit Dr Jallah, qui aajouté que le taux de guérison du Libéria est actuellement de 94%, le taux de mortalité de 5% et cas actifs de 1%, ce qui indique des progrès.

Elle encourage les libériens à porter tout temps des cache-nez en public et à observer toutes les mesures barrières dont la distanciation sociale pour limiter la propagation.

« Nous ne voulons pas que vous arrêtiez de porter votre masque maintenant, il est important que nous continuions tous à le porter pour la sécurité de tous. Nous ne voulons pas voir la variante Delta emporter à nouveau des vies innocentes, c’est pourquoi nous lançons l’administration du vaccins Johnson & Johnson. Plus il y aura de personnes vaccinées, plus nous aurons d’immunité », a-t-elle expliqué.

Les Libériens prennent pour la première fois le vaccin Johnson & Johnson qui est fabriqué aux États-Unis.Le pays avait reçu un premier don de 96 000 doses du vaccin AstraZeneca (produit en Inde) via COVAX en avril de cette année.

La ministre de la Santé a déclaré que ceux qui ont pris le vaccin AstraZeneca ne sont pas autorisés à prendre le vaccin Johnson & Johnson.

Related Articles

Back to top button